La CNSD devient Les Chirurgiens-Dentistes de France

Nouveau site prévu pour début 2019

La CNSD

La CNSD est le premier syndicat des chirurgiens-dentistes

La Confédération Nationale des Syndicats Dentaires est le premier syndicat en nombre d’adhérents de toutes les professions libérales.
Ses 100 syndicats départementaux répartis sur tout le territoire font de la CNSD une force majeure dans la défense de la profession de chirurgien-dentiste.

La CNSD a plusieurs objectifs

  • Promouvoir et coordonner l’action des syndicats adhérents afin de défendre l’indépendance de la profession de chirurgien-dentiste.
    Favoriser les liens entre syndicats pour étudier les questions professionnelles.
  • Représenter les chirurgiens-dentistes auprès des pouvoirs publics et des collectivités.
  • Soutenir l’action syndicale départementale et conserver la tradition de haute probité des chirurgiens-dentistes.
  • Etre, sur le plan national et international, l’organisme parlant et agissant au nom des chirurgiens-dentistes pour les questions d’ordre professionnel et syndical.
  • Entreprendre les actions pour développer et assurer la protection individuelle, familiale et civile des chirurgiens-dentistes.

 

CNSD-Services accompagne et conseille les chirurgiens-dentistes

CNSD-Services assure la déclinaison pratique d’une entraide confraternelle au quotidien. Ce service apporte à chaque chirurgien-dentiste membre une assistance dans les domaines juridiques et techniques de son exercice professionnel.

Les actions de la CNSD

Améliorer l’exercice de la profession de chirurgien-dentiste

La CNSD défend et soutient l’exercice libéral contractuel, prévoit et organise les futures conditions d’exercice. Elle défend et valorise les conditions d’exercice par la négociation et la contractualisation avec les pouvoirs publics, les organismes d’assurance maladie obligatoire et complémentaire. La CNSD facilite la maîtrise des coûts et des charges des cabinets.

 

Chirurgien-dentiste, une profession médicale défendue par la CNSD

La CNSD encourage une démarche qualité/sécurité accessible à tous et défend la prévention bucco-dentaire comme une priorité de l’exercice du métier de chirurgien-dentiste. Elle veille à la satisfaction des besoins bucco-dentaires de la population par une démographie professionnelle maîtrisée, harmonieusement répartie.

 

La CNSD assure les bonnes conditions d’une formation médicale continue

La CNSD veille à la qualité de la formation. Elle défend la capacité professionnelle des chirurgiens-dentistes par une formation initiale adaptée. Elle soutient la formation continue par le biais du Conseil National de la Formation Continue Odontologique (CNFCO) et de l’Union Nationale des Associations de Formation Odontologique Continue (UNAFOC). Elle organise la formation des collaborateurs avec l’aide de la Commission Nationale de Qualification des Assistants en Odonto-Stomatologie (CNQAOS).

 

La CNSD garantit les meilleures conditions économiques pour l’exercice d’un métier exigeant

La CNSD soutient la protection fiscale par l’exigence d’un statut équitable avec l’aide des associations agréées. Elle adapte la prévoyance professionnelle et personnelle aux besoins des chirurgiens-dentistes. Elle œuvre pour une retraite digne et décente dans le cadre de la Caisse Autonome de Retraite des chirurgiens-dentistes et des sages-femmes (CARCDSF).

 

La CNSD au niveau international

La CNSD est très présente au niveau des affaires internationales.

Au niveau européen elle agit via le Conseil des Chirurgiens-Dentistes Européens (CED) et de l’Organisation Régionale Européenne (ORE), un organe de la Fédération Dentaire Internationale (FDI).

Au niveau mondial, la CNSD agit via la FDI pour défendre et faire partager son approche libérale de l’exercice de la médecine bucco-dentaire.

En outre, elle développe des relations privilégiées avec les pays francophones au travers du Groupement des Associations Dentaires Francophones (Gadef).

Enfin, la CNSD contribue à la réalisation d’enquêtes mondiales épidémiologiques et favorise les projets d’aide aux pays en développement.

 

Les URPS

Unions Régionales des Professions de Santé

Les URPS sont les partenaires des agences régionales de santé (ARS) avec l’assurance maladie, les préfets et les conseils départementaux. Au total dix URPS représentent les professions de santé libérales. La composition des URPS est issue d’élections régionales renouvelées tous les 5 ans.

Les représentants élus contribuent à l’évolution de l’offre de santé au niveau régional. Les Agences régionales de santé soumettent pour avis aux URPS les projets et plans d’organisation régionale de la santé.

 

Les missions des URPS sont définies dans la loi

  • préparation et mise en œuvre du projet régional de santé,
  • analyse des besoins de santé et de l’offre de soins, en vue notamment de l’élaboration du schéma régional d’organisation des soins,
  • organisation de l’exercice professionnel, notamment en ce qui concerne la permanence des soins, la continuité des soins et les nouveaux modes d’exercice,
  • actions dans le domaine des soins, de la prévention, de la veille sanitaire, de la gestion des crises sanitaires, de la promotion de la santé et de l’éducation thérapeutique,
  • mise en œuvre des contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens avec les réseaux de santé, les centres de santé, les maisons de santé et les pôles de santé, ou des contrats ayant pour objet d’améliorer la qualité et la coordination des soins-déploiement et l’utilisation des systèmes de communication et d’information partagés,
  • mise en œuvre du développement professionnel continu.