La CNSD devient Les Chirurgiens-Dentistes de France

Nouveau site prévu pour début 2019

Elections CARCDSF : Qui sont les candidats CNSD du collège 1 ?

24 Avr 2018 | Actualités, Retraite

Peggy Szpak candidate CNSD CARCDSF college 1

Peggy Szpak, 40 ans, chirurgien-dentiste à Lapugnoy (Pas-de-Calais), candidate titulaire, vice-présidente CNSD 62

« De toute façon, vous n’aurez pas de retraite ». Cette phrase, Peggy Szpak l’a entendue avant même d’avoir commencé à exercer son métier de chirurgien-dentiste. Si elle se présente aujourd’hui aux élections, ce n’est pas pour le pied de nez mais pour poursuivre le travail de ses aînés au sein de la Caisse. « Sa gestion a toujours permis aux praticiens de partir avec une retraite décente, rappelle-t-elle. Œuvrons pour préserver cela et faisons en sorte d’avoir une retraite. » La jeune femme a déjà bien en tête les lignes à défendre : « Pérennité et autonomie ! »

Membre de la CNSD depuis 2002, elle veut aller plus loin dans son engagement. « La dynamique de groupe motive, souligne celle qui se présente pour la première fois au poste de titulaire. Pourquoi pas ? Il faut y aller, se lancer. J’espère être entendue en tant que praticienne issue d’une génération peu présente au sein de la Caisse. J’ai à apprendre et à partager. »

Olivier Bouchet candidat CARCDSF CNSDOlivier Bouchet, 50 ans, chirurgien-dentiste à Calais (Pas-de-Calais), candidat suppléant, président CNSD 62

« Il y a fort à faire pour préserver les intérêts des chirurgiens-dentistes afin qu’ils partent en retraite sereinement, commence Olivier Bouchet. Les combats à mener sont nombreux. Il faut être extrêmement vigilants et ce, sur tous les fronts ! Retraite, négociations conventionnelles… » Président de la CNSD 62, il a rejoint les rangs du syndicat il y a plus d’une décennie. « L’engagement syndical me semble être un préalable indispensable pour se présenter à la Caisse, souligne-t-il. D’abord parce que cela permet de sortir la tête du guidon… et du cabinet ! C’est aussi un moyen d’être au fait de tout ce qui touche de près ou de loin la profession, de garder l’oeil et l’esprit ouverts sur les évolutions du métier. » Pour Olivier Bouchet, le maître-mot reste la vigilance « face à des gouvernements qui tentent à chaque fois de rogner un peu plus nos acquis et de limiter notre autonomie ».

 

Les courriers de vote seront envoyés dès le 14 mai. Surveillez votre boîte aux lettres et répondez dès réception en adressant votre suffrage au siège de la CARCDSF, 50 avenue Hoche, 75008 Paris.

Utilisez l’enveloppe retour et le bulletin qui vous est adressé.