La Belgique ouvre sa loterie pour les étudiants français en dentaire

 

etudiantsDes études quasi-gratuites, un système sans numerus clausus et donc sans concours. Pour nombre d'étudiants français, la Belgique faisait figure d'Eldorado... à tel point que cette année "les étudiants français inscrits en dentaire représentaient 45 % des effectifs contre 30 % il y a cinq ans", comme le rapporte Anna Benjamin, journaliste au Monde, qui signe dans l'édition du 29 juin un article sur les quotas que vient d'instaurer la Belgique dans les filières dentaire et médecine.


Des quotas pour éviter, comme ce fut le cas cette année, de refuser des étudiants belges au profit des étudiants non-résidents, voilà donc la nouvelle mesure que viennent de prendre les autorités du royaume.


Conséquence : pour la rentrée prochaine, les étudiants français qui souhaitent faire dentaire à Louvin, Liège ou Bruxelles devront se préter au "jeu" de la roulette belge !

Désormais seul 30 % des étudiants non-résidents seront autorisés à faire leurs études au royaume de Belgique après avoir été tirés au sort. Date limite d'inscription de cette grande loterie, le 20 août prochain.

 

 + d'infos :

 

Quotas d'étudiants français en médecine et en dentisterie publié dans La libre Belgique




Site développé par Médialis