Agnès Buzyn dévoile sa "feuille de route"

 

agnes buzyn ministreLa ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a remis à Edouard Philippe la « feuille de route » de son ministère, en vue de la déclaration de politique générale, prévue le 4 juillet.

Elle confirme plusieurs des promesses de campagne d’Emmanuel Macron.

 

  • L’Ondam sera bien fixé à 2,3% sur les 5 prochaines années (après 2,1% pour 2017).
  • La nécessité d’adopter, d’ici la fin de l’automne, la nouvelle « stratégie nationale de santé » prévue par la loi de santé, aura pour thème prioritaire la prévention.
  • Le « zéro reste à charge » sur l’optique, les prothèses dentaires et auditives, autre promesse de campagne d’Emmanuel Macron, est également prévu d’ici 2022. Mais pour y arriver, Agnès Buzyn avance la définition d'un panier de soins indispensables à tarifs opposables, avec des plafonds et une redéfinition du partage AMO/AMC. La ministre ajoute qu’elle souhaite entretenir « un dialogue constant et constructif avec l’ensemble des acteurs du système de santé ».
  • Elle compte s’attaquer aux dépassements d’honoraires par le biais « combiné des contrats responsables et des négociations conventionnelles ». Mais pas de précisions sur les trois offres types, malgré un renforcement de la lisibilité des contrats.
  • Enfin, le tiers-payant reste à l’ordre du jour mais devient « généralisable » et non plus « généralisé ».
 
Concernant le reste à charge zéro, la CNSD avait expliqué au conseiller de la ministre Jacques-Olivier Dauberton, le 9 juin, la complexité et le coût très important d'un reste à charge zéro intégral. Au vu de sa feuille de route, le message est donc visiblement passé.


 

Site développé par Médialis