Conférences CCAM : les dates en régions

 

pave ccam home ndates

L'intérêt d’avoir une bonne maîtrise et connaissance de la CCAM, malgré des réticences lors de sa mise en place, n'est plus à démontrer.
 
Pour preuve, le succès des conférences que la CNSD propose depuis plus d'un an, régulièrement, dans toutes les régions de France.
 
 

Après les succès rencontrés à Dijon, Paris, Vichy, la Roche-sur-Yon, Saint-Etienne, Limoges, Agen, Nevers, Dôle, Aurillac, Charleville-Mézières, Nantes, Lyon, Orléans, Puy en Velay, Béthune, Le Mans, Toulouse, Nice, Caen, Saint-Lô, La Garde, Clermont-Ferrand, Viriat, Saint Denis de la Réunion, Marseille, Chalon sur Saône, Saintes, voici l'agenda des prochaines sessions en province.
 
(Mise à jour : 8 décembre 2017).

 

  • 11 janvier : NIORT
  • 18 janvier : NANTES (voir directement avec le syndicat départemental)
  • 25 janvier : ROUEN
  • 8 février : BRESSUIRE (79)
  • ...

 

Les inscriptions se font via Facebook, ou en vous rapprochant de votre syndicat départemental.

N’hésitez pas à vous approprier cet outil professionnel, et à éviter ainsi les dangers administratifs de certaines pratiques !



L'Île-de-France à l'heure de la CCAM

Souvent controversée au départ, la CCAM a pourtant démontré depuis sa mise en place que son  impact sur les cabinets était positif. Toutefois, pour cela, il est indispensable de bien savoir coder chaque acte. Tel est l’objectif de cette conférence itinérante organisée par la CNSD.
Par Rémi Marchand secrétaire général adjoint
 
Les frimas et la tempête de ce 12 janvier n’ont pas découragé tous les praticiens inscrits à la conférence « Gagner plus sans travailler plus avec la CCAM ». Une petite centaine de praticiens a occupé les sièges de l’amphi de la CNSD, un remplissage optimal car il ne peut accueillir que 99 participants. Confrontés, comme tous les praticiens de France, en 2014, aux difficultés d’installation de la CCAM dans leurs logiciels et dans leurs habitudes, les Franciliens, ayant repris leur souffle et leurs esprits, sont venus chercher ce soir-là une meilleure connaissance de la CCAM, de sa philosophie et de son intérêt pour la profession.

L’impact positif démontré

C’est en tant que secrétaire général adjoint de la CNSD que j’ai mené cette conférence dont le titre volontairement aguicheur fait le régal des réseaux sociaux. Les praticiens présents n’ont fait aucune remarque à ce sujet puisque, au-delà des apparences, il ne s’agit en fait que d’un mode d’emploi pratique et optimisé. La progression constante des dépenses dentaires présentées au remboursement, depuis juin 2014, leur a été démontrée et, par contrecoup, l’impact positif sur les cabinets.

Les apports d’un codage réfléchi

Dans cette région où l’environnement du cabinet et les conditions d’exercice sont un peu particulières, les habitudes d’entente directe et de compléments d’honoraires ne sont pas tout à fait les mêmes qu’ailleurs ; la CCAM, en ouvrant des espaces de liberté grâce aux codes couvrant la quasi-totalité de l’exercice, permettra progressivement, quand les praticiens se la seront appropriée définitivement, d’éviter les dangers administratifs de certaines pratiques. Le balayage complet de l’exercice, des soins à l’implant, en passant par l’occluso, la paro et la prothèse, a permis de voir dans tous ces compartiments l’apport d’un codage réfléchi et bien compris. Après l’échange habituel de questions-réponses plus personnalisées, une bonne soupe et du vin chaud, bienvenus dans ce climat hivernal, ont facilité les échanges confraternels comme de coutume à la CNSD.


Article publié dans le Chirurgien-Dentiste de France n°1738-1739 du 26 janvier/2 février 2017

Pour aller plus loin : notre précédent article sur les conférences CCAM (juin 2016)

Site développé par Médialis