La CNSD devient Les Chirurgiens-Dentistes de France

Nouveau site prévu pour début 2019

Elections CARCDSF : Qui sont les candidats CNSD du collège 3 ?

26 Avr 2018 | Actualités, Retraite

Éric Quièvre, 53 ans, chirurgien-dentiste à Mareuil-sur-Lay-Dissais (Vendée), candidat titulaire, président CNSD 85

Erci Quievre Candidat CNSD Election CARCDSF College 3

Pourquoi vous présentez-vous ?

Éric Quièvre : Je suis élu à la CARCDSF depuis six ans, trois ans en tant que secrétaire général adjoint et trois ans en tant que secrétaire général du Bureau. Cette expérience au sein de la Caisse est riche. Je travaille en bonne intelligence avec des personnes ouvertes au dialogue. Le fait d’être à la CNSD depuis 15 ans permet aussi d’avoir une vue globale de ce que vivent mes consoeurs et confrères. Enfin, les enjeux autour de la réforme des retraites sont nombreux. Il va falloir être vigilants.

Laura Briot : J’ai rejoint la CNSD au début des années 2000. Et j’ai toujours essayé de m’impliquer. J’ai notamment présidé l’association de gestion agréée des chirurgiens-dentistes du Finistère. Je fais également partie de la commission en charge de la prévoyance et des retraites à la CNSD. Donc le sujet ne m’est pas étranger, même si j’ai encore des choses à apprendre !

Laura Briot, 44 ans, chirurgien-dentiste à Plouzane (Finistère), candidate suppléante

 Laura briot Candidat CNSD Election CARCDSF College 3

Que souhaitez-vous défendre ?

Éric Quièvre: Il faut continuer à défendre la politique menée par Franck Lefèvre, président de la CARCDSF. D’abord la retraite par répartition et notre capacité d’adaptabilité. Cela suppose de se tenir prêts à défendre les spécificités de notre profession dans la réforme qui se prépare.

Laura Briot: Notre système fonctionne bien et il faut le pérenniser. Nous devons maintenir le cap. La CARCDSF bénéficie d’une gestion saine qui doit profiter aux allocataires d’aujourd’hui comme à ceux de demain.

 

Votre engagement syndical est-il lié à votre candidature ?

Laura Briot: La Caisse fait parfois l’objet de vives critiques, notamment chez les jeunes confrères qui y voient une usine à gaz. Il faut donc aller un peu plus sur le terrain de la communication auprès de ces générations. Je crois que les élus de la CARCDSF doivent avoir un rôle de passerelle.

Éric Quièvre: Il serait sans doute intéressant de fédérer certains moyens comme les logiciels de gestion qui sont identiques entre plusieurs caisses. Cela permettrait d’envisager un rapprochement de services et donc de réaliser des économies d’échelle.

 

 

Les courriers de vote seront envoyés dès le 14 mai. Surveillez votre boîte aux lettres et répondez dès réception en adressant votre suffrage au siège de la CARCDSF, 50 avenue Hoche, 75008 Paris.

Utilisez l’enveloppe retour et le bulletin qui vous est adressé.